Accueil > A la une > On ne lâchera rien

On ne lâchera rien

Le 02 novembre 2020

L’aggravation de la situation sanitaire et le confinement paralysent la France et enfoncent notre secteur dans la dépression.

Le confinement décrété pour le mois de novembre impose aux agences de ne plus accueillir de clients puisqu’elles ne sont pas considérées comme des commerces essentiels, ce qui n’implique pas de cesser toute activité : le télétravail est la règle chaque fois que c’est possible.

Les mesures récemment annoncées (Fonds de solidarité par exemple) n’ont pas encore été suivis des textes d’application. Il y a une contradiction entre la possibilité de voyager en Europe (et donc vers les DOM) et l’obligation de rester chez soi… Vous êtes nombreux à nous interroger. Dès que nous aurons les détails techniques sur toutes ces nouvelles mesures et les règles du confinement nous vous les communiquerons.

Les Entreprises du Voyage réagissent, comme depuis le début de la crise, à cette situation en demandant le renforcement des mesures de soutien immédiates et en anticipant pour 2021.

Nous avons déjà obtenu de vraies victoires avec des aides conséquentes. Mais elles ne suffisent plus. Les demandes ci-dessous sont légitimes, indispensables et justifiées par la situation d’aujourd’hui et celle qui se profile pour 2021. Elles sont accompagnées d’actions spécifiques des EdV.


1/NOS DEMANDES

Renforcement des mesures de soutien

Coût du travail 
- Prolongation de l’activité partielle indemnisée aux conditions actuelles jusqu’au retour à un niveau d’activité normal.
- Prise en charge, sous une forme à déterminer, des congés payés acquis pendant les périodes de chômage en activité partielle.
- Exonération des charges sociales patronales de façon automatique et rétroactive depuis juin 2020.
- Prolongation du crédit de 20% de la masse salariale (à l’origine, de février à mai) utilisable en déduction des charges sociales à payer.

Fonds de solidarité
- Suppression de tous les plafonnements (nombre de salariés, chiffre d’affaires…)
- Accès au Fonds de Solidarité à toutes les structures de la listes S1 et S1bis quelles que soient leur statut juridique : tous types d’entreprises, indépendants, TNS, filiales de holdings familiales… .

Et encore :
- Réduction des loyers supportés par les entreprises de notre secteur en situation de fermeture « géopolitique » depuis mars et administrative pour les ERP pendant les confinements, par le biais d’une obligation faite aux bailleurs en contrepartie des avantages fiscaux qui leurs seraient consentis
- Traitement plus rapide et efficient des situations des travailleurs non-salariés (TNS) et des gérants majoritaires
- Prise en charge des pertes d’exploitation.
- Obligation faite aux assureurs non seulement de ne pas se désengager du secteur, mais encore, de réduire significativement le montant des primes d’assurance RCP en raison de la diminution considérable des risques au cours des 9 mois d’inactivité de 2020.
- Possibilité de réévaluer les actifs corporels et incorporels (Fonds de commerce, droit au bail) sans que cette réévaluation soit soumise à une imposition des plus-values.
- Pression faite sur les banques afin qu’elles cessent de faire de la résistance pour débloquer les soldes de PGE ou répondre aux nouvelles demandes.
- Compensation financière du manque à gagner (marge et frais d’annulation) pour les voyages rendus impossibles du fait du nouveau confinement.

Anticipation de 2021

PGE
- Prolongation d’au moins un an du délai de suspension du remboursement des PGE.
- Mise en œuvre de mécanismes de transformation du PGE en quasi fonds propres.

IATA
- Faire de 2020 une « année blanche » : prise en considération des bilans 2019 pour mesurer les critères IATA 2021
- Ajuster le montant des garanties aux volumes réalisés en 2020
- Protéger contre le risque de défaillances des compagnies aériennes par la création d’un fonds de garantie ou l’obligation faite aux compagnies de fournir des garanties financières « à première demande ».

Les Entreprise du Voyage n’attendent pas tout du gouvernement. Vivre sous perfusion n’est pas une fin en soi.


2/ DES AUJOURD'HUI NOUS METTONS EN ŒUVRE :

Le conseil d’administration des EdV a décidé de mettre en place une offre d’aides spécifiques pour faire face aux besoins des entreprises adhérentes. Les besoins identifiés, liés à cette crise sans précédent, relèvent de l’accompagnement sur le plan managérial et psychologique et de l’aide à la prise de décision. Cet accompagnement est à la charge des EdV.

Une cellule d’assistance psychologique des chefs d’entreprises et des salariés
Avec AXIS MUNDI, EdV propose à ses adhérents une offre d’accompagnement par des coachs, psychologues et professionnels de santé sur des problématiques personnelles et professionnelles, consécutives à la crise de la COVID 19. Chaque adhérent chef d’entreprise et ses salariés pourront faire appel aux services d’AXIS MUNDI dans la plus stricte confidentialité.
En savoir plus sur la cellule d'assistance psychologique

Une aide à la prise de décisions
Des chefs d’entreprises ont exprimé le besoin de pouvoir échanger avec leurs homologues pour partager les projets de prise de décisions avec le recul ou la hauteur nécessaires. Il est donc possible d’être mis en relation, de façon confidentielle, avec un chef d’entreprise volontaire pour donner des conseils. Envoyer un mail à Valérie BONED avec la mention pour objet « prise de décision » avec les grandes lignes de vos besoins : v.boned@entreprisesduvoyage.org

Formation
Avec le FNE et l’OPCO Mobilités, nous renforçons l’accès à la formation pendant le temps non travaillé des collaborateurs en activité partielle afin de réduire les pertes de compétences. Ces formations seront gratuites et faciles d’accès.

Sortie de crise et évolutions du secteur
Nous travaillons avec la Direction Générale des Entreprises (Bercy) à l’évolution de nos professions avec, notamment, une stratégie de digitalisation et des schémas concrets de sortie de crise.

Nous anticipons :
- L’évolution des comportements des voyageurs d’affaires et de loisirs
- La définition d’un plan de relance parce que la pandémie aura une fin et l’envie et le besoin de voyager reviendront.

Les équipes des EdV sont mobilisées pour vous accompagner.

Nous nous retrouverons à l’occasion de visioconférences afin de partager l’information et échanger. La prochaine aura lieu le mercredi 18 novembre de 16h à 17h15 pour faire le point sur l'activité des EdV et les aides de l'Etat.

Prenez soin de vous et ne lâchez rien.

Jean-Pierre Mas et Valérie Boned.