Accueil > Publications > Panorama de branche > Panorama de branche des entreprises du voyage – Édition 2021

Panorama de branche des entreprises du voyage – Édition 2021

Édito
Le secteur du voyage et de la mobilité se situe au carrefour des débats sur la liberté, l’éthique, la croissance, l’environnement, la sécurité… et n’échappe pas aux questionnements plus généraux sur la responsabilité sociale et sociétale des entreprises.

La crise sanitaire a exacerbé ces débats.

La liberté individuelle, premier principe de notre devise républicaine, se heurte à l’attente de sécurité collective et peut imposer de limiter les libertés individuelles : obligation vaccinale, mobilité contrainte, pass sanitaire indispensable pour des actes de vie collective…
Mais aussi contrôles, vidéosurveillance, géolocalisation, fichage afin de lutter contre le terrorisme.

La conciliation entre la recherche du profit et l’éthique de l’entreprise n’est pas spontanée.
Le court-termisme peut faire oublier la fierté d’appartenance et la recherche de valeurs auxquelles sont très sensibles les nouvelles générations de collaborateurs, la démarche éthique que privilégient les clients.

Le dogme de la croissance, trop facilement confondue avec le progrès, peut être en opposition frontale avec la protection de la planète.
Notre secteur est particulièrement ciblé pour sa contribution au réchauffement climatique jugé responsable, dans l’immédiat, des désastres écologiques et mettant en péril, à moyen terme, l’avenir de millions d’êtres. Comme souvent, la réponse simpliste de l’Etat se réduit à un mot : « taxer ».

En un siècle, le temps passé au travail a chuté de 40 % à 12 % de la durée de la vie. Parallèlement le droit aux vacances est devenu une conquête sociale. La démocratisation du voyage a facilité la découverte du monde et l’acceptation des différences, et favorisé la paix ; parfois en artificialisant les cultures et les traditions. Ces contradictions font émerger la notion de voyage « raisonné » ou « responsable ».

Sur tous ces sujets et beaucoup d’autres, notre secteur ne peut pas faire l’économie d’une réflexion collective. Pour aborder cette réflexion, il est indispensable de mieux se connaître.
Tel est l’objet de ce panorama de branche.

Jean Pierre Mas
Président des Entreprises du Voyage

Panorama de branche des entreprises du voyage 2021

Sommaire

QUI SOMMES NOUS ? 9
1. La chaîne de valeur « Loisirs » 11
2. La chaine de valeur « Affaires » 12
PRESSIONS ET ENJEUX POUR LE SECTEUR DU VOYAGE 13
1. Tendances du marché 14
2. Le Covid exige de tout repenser 20
DONNÉES ÉCONOMIQUES ET FINANCIÈRES 23
1. Tour-operating 24
2. Ferroviaire SNCF 25
3. Aérien 25
4. Données financières des agences de voyages 27
DONNÉES SOCIALES 31
1. Nombre d’entreprises 32
2. Nombre de salariés 33
3. Les effectifs salariés 34
4. Les mouvements des salariés 41
5. Rémunération des salariés 44
6. Les salariés en situation de handicap 45
7. Volet formation 46
PRÉCISIONS MÉTHODOLOGIQUES 53
REMERCIEMENTS 54

Téléchargement