Accueil > Restez informés > Actualités > EdV national > Renforcement du fonds de solidarité

Renforcement du fonds de solidarité

Paris, le 05 octobre 2020

 

Suite à la réunion de travail du 30 septembre dernier où Jean-Pierre Mas et Valérie Boned ont pu exposer la situation économique des agences de voyages & voyagistes auprès de plusieurs ministres dont Bruno le Maire et Elisabeth Borne, le Ministère du travail a annoncé dans la foulée le renforcement du fonds de solidarité pour les entreprises du secteur S1 et S1bis dont dépendent les entreprises du voyage.

 

Ainsi le communiqué du Ministère de l’Emploi stipule que les entreprises du secteur S1 et S1bis, de moins de 20 salariés qui ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros, bénéficient aussi du renforcement du fonds de solidarité dans les conditions suivantes :

 

• pour les entreprises des secteurs S1 et S1bis qui justifient une perte de chiffre d’affaires supérieure à 80%, notamment les entreprises de voyage ou celles impactées par l’abaissement de la jauge à 1 000 personnes pour les rassemblements, le fonds de solidarité prendra en charge la perte de chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 euros par mois dans la limite de 60% du chiffre d’affaires.

 

• les autres entreprises des secteurs S1 et S1bis auront toujours accès au volet 1 du fonds de solidarité, dans sa forme actuelle, soit jusqu’à 1 500 euros par mois, dès lors qu’elles justifient d’une perte de 50% de chiffre d’affaires.

 

Par ailleurs, le communiqué précise que pour les TPE-PME qui ne font pas directement l’objet d’une restriction d’ouverture, mais qui ont perdu 50% de chiffre d’affaires, il sera possible de solliciter, au cas par cas, une remise de cotisations dues pendant la période de fermeture.
Lire le communiqué de presse du Ministère de l’Emploi

 

Les EdV se félicitent de cette nouvelle annonce, le renforcement du fonds de solidarité faisant parti des 7 demandes urgentes du syndicat. Cependant nous continuons les discussions avec le gouvernement pour un accès plus large au fonds de solidarité, le dispositif actuel ne permettant pas de répondre aux besoins d'une majorité d'entreprises.